Vous êtes ici
Accueil > L'Actualité en NBA > Happy Birthday au Sheed, on le regrette déjà sur les parquets, en voici les raisons !

Happy Birthday au Sheed, on le regrette déjà sur les parquets, en voici les raisons !

rasheed-wallace-

On souhaite un joyeux 42ème anniversaire à Rasheed Wallace, le mythique joueur de Detroit, capable de prendre une technique avec un regard … Une grande gueule, un bad boy, mais surtout un joueur avec de nombreuses qualités autant offensivement que défensivement !

 

Des joueurs de ce calibre manquent dans la NBA actuelle, une règle Anti-Sheed a été crée par David Stern à l’époque avec un match de suspension au bout de 15 techniques, puis encore 1 toutes les 2 fautes techniques.

En carrière, Rasheed Wallace compile 14,4 points et 6,7 rebonds de moyenne en 1 109 matchs joués.

 

Le Sheed un joueur uniques ?! Voici pourquoi …

  • 41 fautes techniques sur la saison 2000-2001, soit une toute les 2 matchs, record absolu ! 
  • Enfant, sa chambre imitait un terrain de basket avec les lignes peintes au sol
  • Ses années à Noth Carolina, où en plus il flirtait avec les pom-poms girls en plein match
  • Il a réussi l’exploit de se faire excluse du McDonald’s All-American Game
  • A avoué ne jamais vouloir devenir rappeur à la suite de l’album de Shaq’
  • Il a mit en retard Stackhouse à une interview, pour manger un KFC
  • Capable de prendre une technique juste par un regard
  • Il a tout fait pour se cacher et ne pas se faire interviewer par l’équipe d’ESPN, venu juste pour lui
  • Il attirait déjà les coups de sifflet à l’université, comme le confirme Dean Smith : “Nous avons reçu quelques fautes fantômes quand nous avions Rasheed. Je le sais. Il criait juste, il était tellement content après un dunk et, de suite après, il y avait une faute technique. Si j’avais jamais su dunker, j’aurais aussi crié. Si je m’étais élevé dans les airs et que j’avais dunké, j’aurais aussi crié.”
  • Plante le buzzer beater au Rookie Game de 1996
  • Antonio McDyess le rendait fou pour qu’il soit à 300% de ses capacités
  • En 2004, il avait fait faire des ceintures de champion pour toute l’équipe. Les bagues ? Très peu pour lui
  • “Ne t’inquiète pas, mon garçon. Je suis payé pour ça. Je suis payé pour te faire ça.” à chaque panier inscrit contre Kwame Brown

  • Ses pas de danses d’avant-match, un précurseur de Cameron Payne ou Russ West’
  • Le célèbre « BALL DON’T LIE » à chaque lancer-franc manqué par un adversaire sur une faute qu’il estimait ne pas avoir commise
  • Insolent ?! Il a été mis à l’amende pour avoir porté un short trop long, l’interview suivante était en short ultra-court
  • Au All-Star Game de 2008, il avait déjà prévu ses vacances. Comment a t’il montré son mécontentement ? Il a prit tous les shoots main gauche
  • Un surplus de talent dans les mains
  • Il a souvent été décrit comme le coéquipier idéal ou comme un joueur modèle par ses coachs 

 

Happy Birthday Rasheed Wallace

 

Enjoy … !

Laisser un commentaire

Top